Présentation de l'Islam

Introduction

L’existence de l’homme et de l’univers tout entier n’est pas une pure coïncidence ou le fruit du hasard. L’univers et tout ce qui s’y trouve témoignent de l’oeuvre d’un Créateur Tout-Puissant : il y a à l’origine de notre existence un Créateur. Il est du devoir de l’homme de connaître son Maître et Créateur : Dieu.

Dieu s’est manifesté à l’humanité par Sa révélation. L’être humain a reçu cette révélation par l’intermédiaire des prophètes, qui ont été choisis pour transmettre le message de Dieu aux hommes et être des exemples vivants pour leurs peuples. Ils ont été envoyés pour apprendre aux hommes qui est leur Créateur, quel est le but de leur existence, ce qu’il adviendra d’eux après leur mort… « Je n’ai créé les djinns et les hommes que pour qu’ils M’adorent. » (Sourate 51 Verset 56)


Ils ont tous été envoyés avec le même message : Dieu le Créateur est unique, Il est le Seul en droit d’être adoré, et toute
adoration vouée à autre que Lui est nulle. Les messagers se sont seulement distingués par des lois différentes, mais ils ont tous
prêché le même message : l’unicité divine ou le monothéisme pur.

Cependant, les messages originaux ont été perdus ou altérés par les générations qui ont suivi la révélation ; celles-ci y ont ajouté des mythes, des superstitions, différentes idolâtries ou des idées philosophiques irrationnelles. Mais Dieu n’a pas abandonné l’homme à son propre sort. Il lui a envoyé des prophètes pour réinstaurer le message originel et ramener l’homme vers la voie de la vérité.

Le premier Messager est Noé ; Moïse, Abraham, Jésus se sont succédés, au cours des siècles, chacun ayant été envoyé à
son peuple. Enfin, le dernier des prophètes fut Mohammed, qui présenta le message divin dans sa forme définitive : l’Islam qui,
après lui, est valable pour tous les temps et tous les peuples.

Le mot « Islam » comporte le sens de soumission et d’obéissance. En tant que religion, l’Islam signifie la complète soumission et l’obéissance à Dieu. La seconde signification du mot « Islam » est « paix ». Ce qui signifie que l’on ne peut atteindre la 8 véritable paix du coeur et de l’esprit, et d’une manière générale la paix sociale, que grâce à la soumission et l’obéissance à Dieu.



Les 5 piliers de l'Islam
Le terme « adoration » a une acceptation très large en Islam. Il englobe tout ce que Dieu aime comme actions et paroles, apparentes ou cachées, en accord avec Ses enseignements. L’Islam considère chaque action accomplie avec l’intention d’appliquer les commandements de Dieu et d’obtenir Son agrément, comme un acte d’adoration pour lequel l’homme sera récompensé. Les actes spécifiques d’adoration, appelés « les cinq piliers de l’Islam », représentent le cadre sur lequel repose la structure de l’Islam. Il s’agit de :

L’attestation de foi en Dieu l’Unique
Le monothéisme est le fondement de l’Islam. On adhère à l’Islam en déclarant sa foi en Dieu l’Unique : « J’atteste qu’il n’y a pas de divinité digne d’adoration sauf Dieu et que Mohammed est Son messager. » (En arabe, la formule se prononce : « Ach’hadu an Lâ Ilâha illallâh wa anna Muhammadan Rassûlullah. ») C’est l’acceptation ou la réfutation de cette croyance qui distingue le musulman du non-musulman.

La prière
La prière quotidienne, cinq fois par jour, est prescrite comme un devoir envers Dieu. Elle est accomplie aux moments suivants : à l’aube, à midi, dans l’après-midi, au coucher du soleil et à la nuit tombée. Le musulman peut prier partout, en dehors des lieux inappropriés. La prière est un modèle d’égalité entre le riche et le pauvre, le gouverneur et le gouverné, sans aucune distinction de race, ni de couleur. Les musulmans se tiennent debout, unis dans un même rang, épaule contre épaule, en se prosternant tous ensemble devant Dieu, dans une seule direction. La prière renforce la foi en Dieu et élève l’homme à un haut niveau de moralité. De même, elle l’aide à purifier son coeur et l’éloigne des tentations.

Jeûner le mois de Ramadan
Le jeûne est observé par les musulmans chaque année, pendant le mois de Ramadan, qui est le neuvième mois du calendrier lunaire. Jeûner signifie : s’abstenir de boire, de manger, d’avoir des relations sexuelles, du lever au coucher du soleil. Le jeûne enseigne la sincérité et engendre la dévotion. Il développe chez le jeûneur la patience, la maîtrise de soi, la volonté et la conscience sociale. En effet, le jeûne permet de connaître ce qu’éprouvent les membres de la société qui sont dans la nécessité.

L’aumône légale
(Zakât) Chaque musulman, dont l’épargne annuelle atteint une somme déterminée, doit verser un montant annuel équivalent à 2,5% de cette épargne, au bénéfice des pauvres et des nécessiteux. La Zakât purifie la richesse accumulée. Elle développe chez le musulman l’esprit de sacrifice et le débarrasse de l’égoïsme et de l’avarice. De plus, la Zakât diminue le ressentiment et la jalousie des pauvres à l’égard des riches dans la société.

Le pèlerinage (Hajj) aux lieux saints
Le Hajj est un acte d’adoration qu’il faut effectuer une fois dans sa vie, pour qui en a la capacité physique et financière. Durant cette période, près de trois millions de musulmans du monde entier se rendent à La Mecque, répondant à l’appel de Dieu. Tous les pèlerins vêtus de la même manière, effectuent ensemble les rites. Ceci renforce le principe d’égalité entre tous les musulmans, indépendamment de leur race, de leur origine ou de leur culture.



Les 6 piliers de la foi
La foi du musulman repose sur les 6 fondements
suivants :

1. Il croit que Dieu est le Seul qui mérite l’adoration. Il est le Seul Digne d’adoration, le Tout Puissant, l’Éternel, le Clément, le Miséricordieux, le Créateur et Celui qui pourvoit à la subsistance à tous.


2. Le musulman croit en l’existence d’un monde invisible, dont font partie les anges.
Ce sont des êtres parfaits, purs, qui n’ont besoin ni de nourriture, ni de boisson, ni de sommeil, et qui ne désobéissent jamais à leur Créateur, contrairement à l’être humain.

3. Il croit en tous les messagers de Dieu, en ne faisant aucune distinction entre eux. « … Tous (les croyants) ont cru en Dieu, en Ses anges, à Ses livres, en Ses messagers (en disant) : « Nous ne faisons aucune distinction entre Ses messagers »... » (Coran : traduction du sens du verset 285, sourate La Vache).
L’Islam enseigne qu’accepter de croire en certains prophètes et en renier d’autres, équivaut en fait à les renier tous. Dieu a envoyé un – ou plusieurs – prophète(s) à chaque nation, afin de transmettre son message et être des exemples pour l’humanité.
Le Coran en mentionne 25, mais indique qu’il y en a eu beaucoup d’autres. Parmi ces prophètes, on peut nommer Noé, Abraham, Ismaël, Isaac, Jacob, Joseph, Moïse, David, Salomon, Jean-Baptiste, Jésus et enfin Mohammed – que la paix et la bénédiction de Dieu soient sur eux.
Chaque prophète a été envoyé à un peuple déterminé, alors que le prophète Mohammed a été envoyé avec la mission de guider l’humanité tout entière. Ce rôle particulier du prophète Mohammed, en tant que dernier prophète, implique que le musulman, en honorant Mohammed, honore tous les prophètes qui l’ont précédé.
Les preuves de la prophétie de Mohammed sont innombrables ; on en trouve plusieurs exemples dans sa biographie. La plus flagrante des preuves est le Saint Coran, la parole de Dieu inimitable, qui ne pouvait être apportée que par un prophète.
Les écrits bibliques, dans leur forme actuelle, font clairement référence à l’avènement du prophète Mohammed. (Voir Deutéronome (18 : 18), (18 : 15), (33 : 2-3) ; Isaïe (29 : 12) ; Chants de Salomon (5 : 16) ; Jean (16 : 12-14), (14 : 15-16).)

4. Le musulman croit en tous les livres révélés, mais dans leur forme originale.
Ces écritures constituent les révélations que les messagers ont reçues pour guider leur peuple respectif vers le droit chemin. Dans le Coran, il est fait mention des Feuillets d’Abraham, de la Thora de Moïse, des Psaumes de David, et de l’Évangile de Jésus. Mais bien avant la naissance du prophète Mohammed, ces livres révélés furent perdus ou altérés. Dieu a révélé le Saint Coran à Mohammed, et en a fait la dernière révélation et un guide pour l’humanité.

5. Le musulman croit au jour du Jugement Dernier.
Le Coran enseigne que la vie n’est qu’une épreuve pour l’homme, afin de déterminer s’il suit les commandements divins. Par conséquent, il faut faire des bonnes oeuvres, afin de se préparer à la Vie Éternelle, après la mort.
Le jour du Jugement, les hommes seront ressuscités, pour comparaître devant Dieu et rendre compte des actions qu’ils ont faites ici-bas. Certains seront récompensés généreusement pour leur croyance sincère et les bonnes oeuvres qui en sont la conséquence : ils seront accueillis au Paradis. D’autres seront punis et jetés en Enfer pour avoir mécru et accompli des mauvaises actions.
À travers la croyance en Dieu et au jour Dernier, l’Islam implante, au plus profond de la conscience humaine, l’idée de la présence divine, appelant ainsi l’individu – et la société en général – à obéir à la loi morale, sincèrement, sans aucune pression extérieure.

6. Le musulman a la conviction que tout ce qui lui arrive, comme bien ou mal, se produit par la volonté de Dieu.
Dieu possède la sagesse parfaite : tout ce qu’Il prescrit et crée comme évènements a un sens, bien que nous ne soyons pas toujours capables de le comprendre. Le musulman accepte donc pleinement son destin.



La nation du juste milieu
Une des caractéristiques essentielles de l’Islam est qu’il n’existe pas de conflit entre le spirituel et le temporel. Les deux sont intimement liés et
harmonieusement équilibrés dans la vie du musulman.

L’Islam rejette les extrémismes : ni ascétisme austère, ni matérialisme pur, ni rigueur excessive, ni laxisme.

Pour un musulman, tous les aspects de la vie, le matériel et le spirituel, la religion et l’état, sont liés, car tout appartient à Dieu, et à Lui Seul. L’Islam donne des directives précises à suivre dans chaque domaine de la vie : au niveau individuel, moral, social, politique,
économique, …

Du fait de cette approche modérée, le Coran cite les musulmans comme la « nation du juste milieu » :
« Et aussi Nous avons fait de vous une communauté du juste milieu … » (Coran, traduction du sens du verset 143, sourate La Vache).

Contrairement à ce que beaucoup de gens croient, la règle de base en Islam est que tout est permis. Les interdits sont en fait très peu nombreux. Il faut être convaincu que Dieu n’a interdit à l’homme que ce qui lui est nuisible, dans son propre intérêt :
l’alcool, le porc, l’adultère, le vol, l’usure, les jeux de hasard…


Les sources des enseignements de l'Islam
Les lois de l’Islam prennent leur source dans le Coran et l’exemple du prophète Mohammed (la Sunnah).
Le Saint Coran est la source principale des enseignements de l’Islam et de la législation. Il est la parole de Dieu dictée par l’ange Gabriel au prophète Mohammed. Il a été révélé par étapes successives, puis conservé par écrit sur des feuilles de palmiers ou du parchemin, et appris par coeur par des dizaines de milliers de compagnons du prophète.

Après la mort de Mohammed, Abou Bakr, le premier calife, a décidé de réunir les fragments de versets révélés écrits sur différents supports, en un seul ouvrage. Cet exemplaire a été conservé jusqu’au temps du troisième calife, Othman, qui en a fait plusieurs copies et les a envoyées dans les différents territoires musulmans. Depuis quatorze siècles, la même version est en usage, contenant les mêmes mots, dans le même ordre, sans aucun ajout, ni suppression au texte d’origine.

Ainsi, le Coran est la seule véritable révélation divine qui subsiste, de nos jours, pour l’humanité. Il se distingue par son éloquence, sa précision, son authenticité indiscutable et sa préservation exactement telle quelle, depuis sa révélation.

Quant à l’exemple du prophète, la Sunnah, elle est constituée des enseignements, des paroles et des actes du prophète Mohammed, collectés méticuleusement, mémorisés et rapportés par ses Compagnons – que Dieu les récompense. La Sunnah, ou tradition prophétique, explique les versets coraniques.

L’exemplaire original du Coran, qui a servi à Othman pour effectuer les copies, se situe actuellement au musée Topkapi d’Istanbul.


l'Islam Religion d'Egalité et de Justice
L’Islam ne tolère aucune discrimination, qu’elle soit fondée sur la couleur de la peau, l’origine, la race ou la nationalité, car tous les êtres humains sont les descendants d’un même père et d’une même mère : Adam et Ève.

L’Islam enseigne que le seul critère déterminant est la piété : « Le plus noble d’entre vous auprès de Dieu est le plus pieux. » (Coran, traduction du sens du verset 13, sourate les Appartements)

Quant à la femme, sauf cas particulier, ses droits et ses devoirs envers Dieu sont les mêmes que l’homme.
«Les Musulmans et Musulmanes, croyants et croyantes, obéissants et obéissantes, loyaux et loyales, endurants et endurantes, craignants et craignantes, donneurs et donneuses d’aumônes, jeûnants et jeûnantes, gardiens de leur chasteté et gardiennes, invocateurs souvent d’Allah et invocatrices : Allah a préparé pour eux un pardon et une énorme récompense. » (Coran, traduction du sens du verset 35, sourate les Coalisés).

Cependant, Dieu a créé chacun d’entre eux avec des particularités physiques et mentales, et les considérer égaux en tout point serait une injustice.

l'Islam est votre Nature première
Tout le monde naît avec en lui l’idée du monothéisme. Cependant, ce sont les parents qui, par la suite, éduquent leurs enfants dans une croyance ou une autre, ou dans l’athéisme.

Accepter l’Islam ne signifie pas renier tous les prophètes précédents. C’est un retour vers le monothéisme pur – le message prêché par tous les prophètes depuis Noé, et l’idée avec laquelle nous sommes nés – plus qu’une conversion. Donc, l’Islam est notre nature première.


Les caractéristiques de La Vérité
Êtes-vous sûrs d’être dans la bonne voie ?

Les critères pour distinguer la vraie croyance de l’égarement sont les suivants. Elle doit être :

1. En accord avec la saine raison
L’homme doit utiliser sa raison et son intelligence, être objectif et laisser de côté ses préjugés, pour pouvoir distinguer la vérité du mensonge. La vérité ne se heurte pas à la raison mais plutôt elle est en
conformité avec elle.

2. Parfaite
Dieu est Parfait, Sa révélation est parfaite et exempte de toute contradiction et de toute erreur.

3. Dénuée de mythes et de superstitions La révélation de Dieu ne comporte aucun mythe, ni aucune superstition ajoutés par les hommes ; elle émane de Lui Seul et est la vérité absolue, inaltérée.

4. Scientifiquement correcte
Confrontée aux découvertes scientifiques modernes, la révélation divine ne comporte aucune contradiction.

5. Annonciatrice de prophéties qui se sont réalisées
Dieu connaît toutes les choses avant qu’elles ne se réalisent : Il connaît l’avenir. Il a annoncé certains évènements par le biais de la révélation. Lorsque les prophéties annoncées s’accomplissent, c’est une preuve
de la véracité du message.

6. Le Coran est la Parole de Dieu inimitable Le Coran est un miracle. Révélé dans un style linguistique parfait, ses versets sont inimitables. D’ailleurs, Dieu a mis au défi quiconque de reproduire ne serait-ce qu’un seul verset comparable à son noble Coran, et cela n’a jamais été fait.
" Si vous avez un doute sur ce que Nous avons révélé à Notre Serviteur, tâchez donc de produire une sourate semblable et appelez vos témoins (les idoles) que vous adorez en dehors d’Allah, si vous êtes véridiques * Si vous n’y parvenez pas et, à coup sûr, vous n’y parviendrez jamais, parez-vous donc contre le feu qu’alimenteront les hommes et les pierres, lequel est réservé aux mécréants. » (Coran, traduction du sens des versets 23 et 24, sourate La Vache).


Conclusion
L’Islam n’est pas une religion nouvelle. C’est, par essence, le même message que Dieu a révélé à tous ses prophètes, exprimé dans sa forme complète et définitive. C’est la continuation et l’accomplissement des messages des prophètes antérieurs. Ils proviennent tous de la même source : Dieu.

Le Saint Coran mentionne : « Aujourd’hui, j’ai parachevé votre religion, J’ai parfait sur vous mon bienfait, et J’agrée pour vous l’Islam comme religion. » (Coran, traduction du sens du verset 3, sourate la Table Servie).

L’Islam est le message divin dans sa forme définitive. Il abroge les révélations précédentes et les scelle. C’est une obligation pour toute personne, à qui il est clairement exposé, de l’accepter et de le suivre.
« Quiconque désire une religion autre que l’Islam, ne sera point agréé et sera dans l’au-delà parmi les perdants. » (Coran, traduction du sens du verset 85, sourate la Famille d’Imrân).

À présent, le chemin à emprunter vous a clairement été exposé, mais vous êtes libre d’accepter ou de refuser le message ; la décision est entre vos mains.

Puisse la lumière de la vérité éclairer votre coeur et votre esprit. Puisse-t-elle vous guider vers la paix et la croyance correcte, dans la vie d’ici-bas, et être pour vous une miséricorde éternelle dans l’au-delà.


Recherche
Heures de Prières "NOUVEAU"
Calendriers

Voir et/ou Télécharger
le Calendrier des horaires


Khutba du Vendredi
13h en heure d'hiver
14h en heure d'été



Horaires des prières
Fajr04:36
Lever du Soleil06:06
Duhr14:12
Asr18:06
Maghrib21:47
Isha23:17
Faire un DON

أنفقوا في سبيل الله  
Dépensez dans le sentier d''Allah


Un verset, un hadith
"S'il y avait dans le ciel et la terre des divinités autre qu'Allah, tous deux seraient certes dans le désordre. Gloire, donc à Allah, Seigneur du Tròne; Il est au- dessus de ce qu'ils Lui attribuent!"
Al Anbiya (21-22)
Chaîne TV

Suivez-nous sur Youtube

Conception : dsn-services.com
Design : Agence H²O